Communication interculturelle

Notre analyse des deux journées :

Qu’est-ce que j’ai compris/découvert lors de la « formation interculturelle » et qu’est-ce que je retiens ?

  • On est toujours dans l’interprétation de l’autre, il faut en être conscient (3 x)
  • Nécessité de se décentrer dans sa pratique, dans ses contacts (2 x)
  • Personne n’éduque autrui. Personne n’apprend seul. On apprend ensemble par l’intermédiaire de l’autre (Paulo Freire) (3 x)
  • 3 types de socialisation : primaire (la famille) – secondaire (l’école) – tertiaire (professionnel) => chacun a un profil multiple (2 X)
  • Les chocs culturels tournent autour de 4 zones sensibles : les images guides – les archaïsmes – les refoulements – les contentieux historiques (2 x)
  • Il est important de distinguer le cadre de chacun (3 x)
  • L’analyse concrète de situations de chocs culturels (2 x)
  • Faire du "relativisme" = rappel
  • Voir que chacun a déjà été confronté à une situation de choc culturel

Quels sont les questions, les contenus que j’aimerais approfondir ?

  • Construire des outils (sur papier) qui permettent au formateur/trice de se préparer à la « décentration »
  • Construire des outils (sur papier) qui permettent au formateur/trice de créer des simulations de situations de choc culturel contrôlées et pouvoir trouver des solutions ensemble
  • Approfondir les mises en situation
  • Suivre des formations ayant des contenus sur les notions anthropologiques basées sur l’interculturalité

Quelles sont les propositions/suggestions pour améliorer la formation ?

  • Plus de jours avec Jean-Claude !! ☺ (3 x )
  • Donner des objectifs clairs et concrets
  • Plus de mises en situation (3 x)
  • Approfondir le cadre théorique (Cf. Doc ITECO « Formation à la communication interculturelle ») (2 x)
  • Ajouter une séance supplémentaire pour aborder ce qui était prévu notamment sur la négociation